Imperfect Géométrie

Imperfect geometrie
« Imperfect geometry » est une série composée d’œuvres papier montées sur chassis entoilé et
d’oeuvres sur toile. Dans le travail de Krugh,
nous retrouvons des formes pleines, vides, parfois géométriques, dont il tire l’influence dans le cubisme.
La géometrie est par définition parfaite, soumis à des lois, des calculs, des opérations(équations)
définis. Les lignes, les formes, les dimensions, sont régies par des lois, des théories que l’on ne pourrait
contester.
La démarche artistique de Krugh est de suggérer une réflexion sur la nature de l’humanité. Si la géométrie est considérée comme une science exacte, Krugh a voulu l’a rendre imparfaite, à une échelle plus
humaine. C’est pourquoi, Krugh a cherché à déformer la géométrie pour qu’elle ne
puisse plus représenter la perfection, mais comme une représentation de l’humanité imparfaite sous
toutes ses formes.
Seule un point noir, parfois encadré, représente le point central, la représentation parfaite, le point
comme commencement de toute chose. Ce point marque davantage l’imperfection avec ce qui l’entoure, mais représente aussi un regard bienveillant sur cette humanité dont on devine parfois un visage,
un regard, une bouche...
Cependant si dans les œuvres sur papier, l’imperfection est prédominante, les œuvres sur toile dans
lesquelles Krugh intègre un personnage, un narrateur, nous racontent sous différentes scènes, un espoir
d’évolution personnelle vers une
conscience plus ouverte sur notre propre imperfection pour pouvoir approcher un univers beaucoup
plus spirituel.

Afficher en Grille Liste
par page
Trier par order décroissant

11 articles

  1. Walking up
  2. Tourbillon
  3. Imperfect language
  4. Imperfect drawing
  5. Imperfect movement
  6. Imperfect calculation
  7. The place
  8. Zero gravity
  9. Like the wind
Afficher en Grille Liste
par page
Trier par order décroissant

11 articles